Extranet Presse Blog
Partager :
27/05/2021

Veille technique et sociale des copropriétés de Grigny 2 : accompagner le projet, définir une stratégie de gestion et expérimenter des actions

En 2021 et 2022, Espacité accompagnera l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France pour la gestion des copropriétés dégradées de Grigny 2.

En vue : la mise en place d’une veille technique et sociale passant par l’élaboration d’une stratégie intégrée de gestion des copropriétés ainsi que l’expérimentation immédiate d’outils et d’actions de veille et de gestion afin de parfaire cette stratégie.

Copropriété géante d’environ 2 500 logements, proche du quartier non moins connu de la Grande Borne, Grigny 2 a connu au fil des ans une succession de dispositifs d’intervention publique différents. Cette copropriété dégradée de l’Essonne pâtit à la fois du vieillissement du bâti, de coûts d’exploitation de plus en plus lourds et de difficultés de fonctionnement en lien avec des échelles de gestion non adaptées.

Pour remédier à ces situations, l’Etat a créé en 2014 le dispositif d’ORCOD-IN (opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national), plaçant sous la responsabilité de l’EPF-IF le redressement de la gestion de ces copropriétés et l’amélioration du cadre de vie. Grigny 2 a ainsi été déclarée ORCOD d’intérêt national en 2016 et connaît depuis des interventions massives consistant à la fois en une action de portage immobilier de la part de l’EPF-IF, de gestion et de mise en place de dispositifs d’amélioration de l’habitat – les plans de sauvegarde.

Engagée depuis longtemps dans le champ exploratoire de la gestion urbaine de proximité en copropriété dégradée, à l’image de son action sur le Chêne Pointu et l’Etoile du Chêne Pointu au sein de l’ORCOD-IN de Clichy-sous-Bois, Espacité a été désignée au sein d’un groupement piloté par Ozone et avec Atelier 11 et Maitre Stéphanie Jacques Moreau, afin de prendre en charge l’élaboration d’une stratégie visant à piloter les différents éléments composant la gestion urbaine, sociale et technique de cette copropriété.

A l’articulation entre des problématiques sociales, techniques, partenariales et urbaines, cette mission devra permettre l’identification des problématiques non traitées, l’optimisation des relations entre les différents acteurs de la gestion, et in fine l’émergence de modes de relevé, de reporting, de communication et de traitement des différentes problématiques propres aux copropriétés dégradées.

Simon Pétrelle, Chef de projet