Extranet Presse Blog
Partager :
06/09/2021

Les maisons à 1€ avec travaux à Roubaix, un outil de requalification des quartiers anciens les plus dépréciés ?

Espacité termine l’évaluation des maisons à 1€ avec travaux expérimentées à Roubaix. Une approche hétérodoxe – pour des collectivités tenues de respecter des principes de bonne gestion et de cession de patrimoine au prix juste – mais qui semble porter ses fruits dans des quartiers particulièrement dépréciés.

Alors que l’expérimentation touche à sa fin (le dispositif a déjà fait l’objet d’une note de blog de juin 2020), Espacité et Quadrant Conseil ont mené une évaluation globale du dispositif des « maisons à 1€ avec travaux » expérimenté par la Ville de Roubaix, en s’inspirant des précédents anglais de Liverpool et Stock-on-Trent.

Cette évaluation visait à apprécier l’efficacité immédiate du dispositif et son coût en comparaison d’autres modes d’intervention sur le parc vacant, mais également l’impact à moyen/long terme, et à proposer des pistes d’amélioration afin de capitaliser sur cette expérimentation et de faciliter d’éventuelles duplications.

Une première phase a permis de constater l’efficacité du dispositif pour remettre sur le marché des maisons vacantes qui n’auraient guère pu être commercialisées autrement, et pour produire une offre de logements abordables pour des ménages roubaisiens modestes, performante et adaptée à leurs besoins.
De plus, le dispositif semble pouvoir aussi contribuer à terme à la requalification des quartiers concernés, en premier lieu en faisant diminuer le nombre de façades murées et les risques de squats.

Sans hâter les conclusions, on retiendra déjà :

  • L’enthousiasme des familles embarquées dans le projet, souvent anciens locataires du parc social et désormais propriétaires d’une maison dans un quartier qu’elles connaissent bien.
  • De belles opérations : les acquéreurs se sont engagés sur des restructurations importantes et des programmes de travaux ambitieux, produisant des logements aux standards actuels et économes en énergie.
  • La commercialisation en quelques mois de maisons restées hors marché pendant plusieurs années.
  • Pour la collectivité, céder les maisons à l’euro symbolique mais laisser l’acquéreur réaliser lui-même les travaux peut parfois coûter moins cher qu’une opération de recyclage immobilier classique.

Olivier Larique, chef de projet