Extranet Presse Blog
Partager :
29/03/2022

Toulouse Métropole, lauréate de l’appel à candidature du plan national de lutte contre les logements vacants, souhaite identifier les causes de la vacance et les leviers à mobiliser pour remettre sur le marché ces logements

La vacance des logements dans le parc privé constitue une problématique pour de plus en plus de collectivités. Elle interroge à la fois sur l’adéquation de l’offre de logements à la demande actuelle des habitants mais aussi, dans des secteurs immobiliers tendus, sur les possibilités de mobilisation de ce parc de logements vacants pour limiter l’étalement urbain et mieux répondre aux besoins des ménages en logements abordables. L’appel à manifestation d’intérêt du Plan national de lutte contre les logements vacants, lancé en janvier 2021, a retenu 68 collectivités, dont Toulouse Métropole, afin qu’elles se saisissent du sujet et mobilisent de nouveaux outils pour remettre sur le marché des logements durablement vacants.


En collaboration avec l’agence Kaki Urbanisme et l’agence ScanDatamining, Espacité accompagne ainsi Toulouse Métropole pour une étude sur son parc de logements vacants afin d’identifier les causes de la vacance structurelle et conjoncturelle et de définir un programme d’actions pour remobiliser ce parc de logements.
L’étude lancée en mars 2022 se déroulera en deux phases. La première étape devra permettre de repérer et de caractériser les logements vacants, depuis plus de 2 ans notamment, afin de brosser le portrait de la vacance sur le territoire de Toulouse Métropole.

Pour cela, Espacité mobilise les données LOVAC mise à disposition par les services de l’Etat dans le cadre du plan national. Ces analyses seront complétées, dans un second temps par une série d’entretiens qualitatifs avec des propriétaires de logements vacants et une enquête de terrain sur des cibles à enjeux.

Enfin, le groupement accompagnera la Métropole dans un travail de définition de propositions opérationnelles et de calibrage afin d’accompagner cette remise sur le marché. Ce programme d’actions devra également s’articuler avec les autres dispositifs menés par Toulouse Métropole en faveur de son parc de logements, notamment la mise en place accélérée du Plan Logement d’abord ou son Programme d’Intérêt Général thématisé sur la Lutte contre l’Habitat Indigne.

Tout au long de l’étude, l’agence ScanDatamining travaillera sur la mise en place d’une interface de suivi et d’observation du parc de logements vacants qui permettra de faciliter la data visualisation des données et le suivi de l’évolution du nombre et des caractéristiques de logements vacants sur le territoire.

Anne-Charlotte CANET, Directrice de mission
Margot MONTBROUSSOUS, Chargée de mission