Extranet Presse Blog
Partager :
24/11/2020

Diagnostics en marchant Clichy-sous-Bois

Les 14 et 15 octobre derniers, Espacité animait les diagnostics en marchant du quartier du Chêne Pointu et de l’Etoile du Chêne Pointu à Clichy-sous-Bois.

Situées en plein cœur de l’ORCOD-IN (Opération de Renouvellement des Copropriétés Dégradées d’Intérêt National) du Bas-Clichy pilotée par l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France, le Chêne Pointu et l’Etoile du Chêne sont deux copropriétés en difficulté bénéficiant d’un plan de sauvegarde dont Espacité assure la gestion urbaine et sociale de proximité (GUSP).

Cette année, les diagnostics en marchant organisés étaient particuliers : ils associaient les propriétaires des logements des petits immeubles des deux copropriétés (composées de bâtiments de 10 étages ayant vocation à être démolis et de bâtiments de 4 étages pour lesquels des solutions de maintien sont recherchées) ainsi que les habitants afin d’identifier la manière dont les futurs travaux de réhabilitation et de résidentialisation pourront répondre au mieux à leurs attentes en matière de gestion des espaces.

Au programme de ces deux demi-journées, menées en compagnie des équipes de maitrise d’œuvre des futurs travaux : une déambulation dans le quartier permettant d’échanger sur les constats ressentis de chacun, qu’ils concernent l’hygiène et la propreté, les espaces verts et les équipements d’agrément, ou la sécurité et la tranquillité publique, puis un temps d’atelier à la salle de l’Orangerie de Clichy-sous-Bois afin de revenir collectivement sur les aspects constatés à l’extérieur et d’identifier de nouvelles solutions pour dépasser les difficultés rencontrées par le quartier et les intervenants qui travaillent à son amélioration. En dernière partie, les habitants ont enfin été invités à positionner sur une carte des propositions de localisation pour les différents équipements et aménagements prévus à proximité de leurs futures résidences, tout en réfléchissant à la question de la gestion de ces équipements et aménagements.

En définitive : des temps enthousiasmants qui auront réuni une vingtaine de participants et qui ouvrent de nouvelles perspectives pour l’amélioration de la vie quotidienne du quartier.

Simon Pétrelle, chef de projet, Margot Le Roy, chargée de mission et Chloé Chevalley, stagiaire.